Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» compil de textes
Ven 15 Jan - 16:40 par poeteric

» Eros
Mar 26 Aoû - 13:09 par pendantce

» Premier Moment de l'Instant
Mar 26 Aoû - 13:07 par pendantce

» Amour Besoin
Mar 26 Aoû - 13:06 par pendantce

» Laissons Tout Reposer
Mar 26 Aoû - 13:05 par pendantce

» Etouffement
Mar 26 Aoû - 13:03 par pendantce

» Les goëlands
Mar 26 Aoû - 13:02 par pendantce

» Le Drapeau et le Paravent
Mar 26 Aoû - 13:01 par pendantce

» La Terre et le Propos
Mar 26 Aoû - 13:00 par pendantce

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


le metal froid des ruines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le metal froid des ruines

Message par marc le Mer 2 Sep - 20:36

1





Le métal froid des ruines de l’entre jambes


Les Nuits d’été dans les vergers de la mémoire





L’œil vertical de tes lèvres closes


Qui me mangent



Comme un piano embarcadère



Comme une lévitation anthropophage





L’intimité hurlante des viols sur les remparts de
l’adolescence





Le prisme d’un œil


Ouvert


Fermé


Qui souffle


Déforme


Les photos d’un christ pancreator


Et l’intrus dans ta bouche





L’utérus


Rêve la fin d’une
ivresse


Rêve d’une sortie de route


Par le visage d’un autre





Soi





Les villes dans leurs ceintures nous offraient


Le pain


Le vin


Et la diagonale des blessures professionnelles





Nous marchons avec les yeux de l’Hermite amoureux





Sécrétions : amour





Le flot de sang propre


Au goutte a goutte


Résonne sur les lèvres molles.



Frontière érotique entre nos mains qui respirent


Le
festin de l’œil sur les écrans


La chair de l’un qui se nome solitude


La chair de l’autre qui se nome solitude


Et leur rencontre dans le labyrinthe

















2





L’enfance sans corps dans l’allée des églises


Les rituels et l’encens


Avant que les mains ne s’affolent


A découvrir un jet de pisse comme une nuit fébrile





Le coup de dés de l’ivresse


Avant qu’un autre


Calmement ne nous stoppe


Dans un aujourd’hui sans douleur





Le père


Le fils


Et la vierge aux entrailles défigurées





La femme urine sur nos
rêves et déploie un arsenal lubrifié et souriant dans les ascenseurs. Nous évitons une hygiène
de souvenirs cachés. Le monde était là comme un repas dont nous étions aliment
et convive.






Le christ a enfanté
les rêves féminins et le regard oblique des salopes



Nous aurons nos
demeures



Et après


Après


Il n’y aura qu’un œil
fermé
avatar
marc

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par aude le Mer 2 Sep - 21:11

bienvenu Marc et merci pour ce texte à facettes!
avatar
aude
Admin

Nombre de messages : 768
Age : 51
Localisation : Cincinnati OH USA
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://supplementd-amesoeur.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par marc le Mer 2 Sep - 21:12

a facettes ?
avatar
marc

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par aude le Jeu 3 Sep - 10:42

plusieurs niveaux de lecture Smile
avatar
aude
Admin

Nombre de messages : 768
Age : 51
Localisation : Cincinnati OH USA
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://supplementd-amesoeur.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par pseudonymes1 le Mar 8 Sep - 13:15

Apparamment il n'y a qu'une facette.

La notion des niveaux de lecture est éculée en poésie.

Tout est à la lettre.

pseudonymes1

Nombre de messages : 119
Age : 38
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pseudonymes1.blog.lemonde.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par aude le Mar 8 Sep - 13:57

hummm...tout est dans l'œil du lecteur...
avatar
aude
Admin

Nombre de messages : 768
Age : 51
Localisation : Cincinnati OH USA
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://supplementd-amesoeur.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par pseudonymes1 le Jeu 10 Sep - 10:20

Voilà le cliché actuel.
Voulant que l'éclatement de l'ego soit tel qu'il soit irrécupérable.
Et donc à l'oeil de lire ses désiderata.

Relatif.

La question du point de vue.

Pour ceux qui ne sautent pas du pont de mire.

Vers un même vaccum.

Terme absolutiste de toute chose.

Où coule une évidence.

L'axe de l'offre & de la demande.

Entrelacés autour du même n'importe quoi.

Au gréement des vanités.

La vanité dans le multiplication de l'ego.

À chacun de faire ses subterfuges.

Pour crépir la palissade de neutralité.

Qui prend l'eau pendant que les morts-de-soif suent.

Du gobelet d'une pièce.

Tout est à la lettre d'une facette.

Les niveaux de lecture aplanis par le rouleau-compresseur de l'offre.

Faisant le bitume où quelques échassiers.

S'embourbent comme les faons.

Au-dessus d'une marée basse.

Où tout n'est que compétition d'un ricochet.

Trottant dans la tête d'un pizz.

Semé au vent du sacre printanier.

Où tout instrument trouve sa place.

Le monde en console de milliards de pistes.

Avant l'apocalypse du grand mixage de melting-pot.

Dansant le rôle des ombres macabres.

Il n'y a pas de mot si tout est interprétation.

Le théâtre restant sur les planches.

Accroché à la pupille des sens.

Sans commune mesure qu'une règle artificielle.

Aussi durable qu'une meringue.

pseudonymes1

Nombre de messages : 119
Age : 38
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pseudonymes1.blog.lemonde.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par taiwk le Lun 21 Sep - 14:07

En poésie nous sommes tous égo. Une facette et mille et un regards... Le métal froid de la mort nous rappelle que la vie est factice, l'amour illusoire. Aussi durable qu'une seringue.
taiwk

taiwk
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le metal froid des ruines

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum