Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» compil de textes
Ven 15 Jan - 16:40 par poeteric

» Eros
Mar 26 Aoû - 13:09 par pendantce

» Premier Moment de l'Instant
Mar 26 Aoû - 13:07 par pendantce

» Amour Besoin
Mar 26 Aoû - 13:06 par pendantce

» Laissons Tout Reposer
Mar 26 Aoû - 13:05 par pendantce

» Etouffement
Mar 26 Aoû - 13:03 par pendantce

» Les goëlands
Mar 26 Aoû - 13:02 par pendantce

» Le Drapeau et le Paravent
Mar 26 Aoû - 13:01 par pendantce

» La Terre et le Propos
Mar 26 Aoû - 13:00 par pendantce

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


abjuration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

abjuration

Message par aude le Lun 13 Avr - 13:11

L’amplitude de la déchirure ne se résorbe pas avec la résignation, elle devient juste plus incandescente comme le rêve familier s’harnache à la tessiture du silence pour ne pas s’écouler. L’insuffisance ne peut étrangler le geyser, elle se confond jusqu’à la verticale des facettes comme la résolution à l’impuissance se pare de flaques de sourires pour mieux s’interloquer. L’ivresse s’acharne, la douceur se parachève, saillie corrosive où s’engloutit l’existence à tous crins. Le rivage se fond à l’horizon, mirage de la source au zénith de fraîcheur, filet d’innocence suivant la ride d’un cheveu blanc. Reste le papillon d’un baiser à la commissure du cœur, là d’où il ne peut s’abjurer.
avatar
aude
Admin

Nombre de messages : 768
Age : 51
Localisation : Cincinnati OH USA
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://supplementd-amesoeur.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: abjuration

Message par poeteric le Mer 22 Avr - 15:03

alors les fossettes se délient à travers les mailles décousues des cocons de couette où se déverse la chrysalide érogène des chaleurs de deux corps unis, et je te souris sans bruit au rythme de caresses de slows, en allant dans le sens de l'insoumission des fantasmes en curatelle d'une réalité hors d'elle à nous écouter bailler son éveil lumineux,

ainsi arriva le jour par un matin de satin

...veux tu des croissants à la passion ? qu'il est bon de baigner des je t'aime dans un bol d'amour chaud

à plus Aude

clown

poeteric

Nombre de messages : 933
Age : 43
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum