Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» compil de textes
Ven 15 Jan - 16:40 par poeteric

» Eros
Mar 26 Aoû - 13:09 par pendantce

» Premier Moment de l'Instant
Mar 26 Aoû - 13:07 par pendantce

» Amour Besoin
Mar 26 Aoû - 13:06 par pendantce

» Laissons Tout Reposer
Mar 26 Aoû - 13:05 par pendantce

» Etouffement
Mar 26 Aoû - 13:03 par pendantce

» Les goëlands
Mar 26 Aoû - 13:02 par pendantce

» Le Drapeau et le Paravent
Mar 26 Aoû - 13:01 par pendantce

» La Terre et le Propos
Mar 26 Aoû - 13:00 par pendantce

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


Politique fiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Politique fiction

Message par poeteric le Sam 1 Sep - 20:33

Hey ! Bienvenue au journal d'anonymeric !
nouvelles' fraiches de France et du monde critique !

vous êtes aujourd'hui un septembre glacé
mettez tous vos bonnets l'hiver s'est installé
nous verrons la météo mais voici les news
des crimes odieux jusqu'aux histoires de flouze
affaire Betancourt woerth est un examen
apperçu dans la cours fouillant son sac-à-main
tous les financements des partis politiques
sont à l'assentiment de sages qui les fliquent
seulement on apprend que Monsieur Balladur
a eu gracieusement malgré ses comptes' obscurs
le droit de faire' campagne avant ce fameux soir
lorsqu'il ordonna, non aux cris de désespoir,
à Chalban-Delmas : ' je vous demande' de vous taire '
surtout qu'était mouillé Chirac dans cette' galère
mais parlons d'aujourd'hui sans oublier hier
l'affaire karashi et les vendeurs de guerre
alchimistes de morts transformant la poussière
en bulletins de vote où bien en billets verts
mais parlons d'aujourd'hui : politique étrangère
l'ONU reste indécise asie et puis russie
opposent d'un veto de stopper en Syrie
le massacre actuel d'opposants sans parade
sous les tirs de mortier de bachar al-assad
dont la fiabilité n'égale' la CIA
envoyant un drône' tuer un chef d'al-Qaïda
mais revenons en France et ses présidentielles
où les candidats cherchent l'evenementiel
au bal du crif dansent deux des protagonistes
les plus cotés selon les sondages' qui les listent
marine elle marine avec ses signatures
alors va se détendre au bal des droites dures
stop actualité : Renault ouvre à tanger
deux cent cinquante euros/mois/ouvrier
on peut s'indigner des delocalisations
mais travailler autant pour si peu de pognon
c'est presque esclavagiste au fond comme méthode
le style' de manag'ment par profits à la mode
même chez psa ils coupent' les radiateurs
pour que le froid renvoie un à un les acteurs
de leurs plus-values par leurs mains fondatrices
qui encore sont jetées après bénéfice
maintenant page sport : grève dans les traffics !
pas celui véreux des cyclistes qui se piquent :
Yann ulrich déclassé pour dopage affirmé,
depuis deux mille cinq ses titres retirés !
voyons voir maintenant quelle est la météo :
grand froid chez les français, mais ça devient très chaud !

- voyons tout de suite notre premier sujet, qui est un entretien :

- J'aime bien ' scotcher ', comme disent les jeunes, en regardant quelque chose qui m'ébaubit, j'y erre
- Vous scotchez sur Dallas ?
- Je ne vois pas le rapport ?
- Vaut mieux
- Vous déplairais-je ?
- Non pas du tout ! Un journaliste se doit d'être impartiale
- D'où mon étonnement
- Veuillez m'excuser vous êtes le vingtième candidat aujourd'hui
- Ma motivation première est de devenir un acteur de notre croissance
- Acteur dans Dallas ?
- Ecoutez, plus que vous me posez la question, je me vois mal porter un stetson nuit et jour
- Vous n'aimez pas porter le chapeau
- Ecoutez, en tant que potentiel concurent, même le vingtième, face aux parties engagées dans cette course à l'investiture, je tiens à m'inscrire en soulignant la legitimité de ma candidature
- Je comprends, très bien, mais votre présentation est pour le moins déconcertante ?
- La vie n'est elle pas un grand cirque ?
- Comment vous prendre au sérieux ?
- en regardant plus loin que les apparences
- très bien, parlons de vos projets, avez vous une ligne directrice
- non, mais j'aime bien jouer au funambule
- haha, voyez vous n'êtes pas sérieux
- c'est tout un art de jongler avec les mots
- vous pensez que les hémicycles vous font trop de concurence ?
- hof, à moi et, surtout à la cage aux fauves
- qu'est ce qui vous ferait gagner ?
- que mes concurents soient moins bons que mes propositions
- pourquoi perdriez vous ?
- parce que les votants auront voulu rester les yeux fermés
- que répondriez vous face à ceux prédisant l'élysée comme un pastiche alors que les décisions économiques sont inscrites dans des billets à ordre
- il ne faut pas donner du pouvoir aux billets pour qu'ils nous instituent leur ordre
- vous prônez donc des mesures fiscales francaises concernant des spéculations boursières mondiales ?
- par n'importe quel pays où elles passent, en supprimant la dette des intérets, sinon ils nous le rendront au centuple
- vous allez provoquer la troisième guerre mondiale !
- la enième
- pensez vous possible un affrontement entre vous et le front national au deuxième tour ?
- tout est envisageable, je resterais mesuré dans le sens où le plus dur n'est pas d'atteindre cette piste suprême, mais de diriger soixante dix millions de personnes sur un radeau en plein dans le passage d'immenses paquebots contenant des milliards de passagers, en demandant à tout le monde de ramer avec les mains, alors que le front national, c'est avec le front, et ce n'est pas facile de ramer avec le front, c'est même un risque de noyade, avec le front national on va droit à la noyade, alors que moi je propose donc avec les mains et dans le même sens pour éviter les palaces flottants
- Quelle serait votre première mesure ?
- celle de ma tête pour voir si elle ne gonfle pas
- plus sérieusement
- les mesures se font en concertation avec les desiderata de tous, j'institurais donc des bureaux des pleurs
- des bureaus des pleurs ?!
- on apprend beaucoup de la vie en écoutant les pleurs des autres
- vous voulez rétablir une justice de proximité quand c'est tout un pan de la démocratie francaise qui est malmenée par des fluctuations étrangères hostiles ?
- effectivement, nous sommes pris au piège du parieur qui a la poisse et qui voudrait se refaire, seulement les taux d'intérêts ne sont pas les mêmes chez les gens du pari, en un an tu peux devoir le double de ta dette
- les politiciens se sont fait arnaquer par les financiers ?
- ce sont les cibles priviligiées du CAC quarante, pour eux ' les séances à l'assemblée ' c'est du Benny Hill
- un grand ami à vous
- je ne le connaissais pas particulièrement, mais avec la mort des cirques il a sû tirer son épingle du jeu
- que pensez vous de l'insécurité ?
- ça fait peur
- mais encore ?
- je pense que l'insécurité est à prendre à plusieurs niveau, il y l'insécurité du délit de faciès, l'insécurité du besoin d'amande, l'insecurité des gens qu'ont laisse mûrir de côté pour qu'ils explosent tout rouge, mais pour moi, la vraie insecurité, ce sont les dirigeants et les gens de pouvoir
- la retraite ?
- j'y pense, ça fait du bien de se couper du monde un peu
- je voulais dire la retraite, combien d'annuitées ?
- cela dépend du tarif de l'hôtel, si c'est pour une nuitée où deux
- vous ne connaissez pas la retraite dans votre branche ?
- si bien sûr ! Je ne vais pas qu'à l'hôtel lorsque je veux débrancher
- très bien, qu'allez vous faire pour les organismes publiques endettés par le franc Suisse ?
- pourtant c'était marqué sur leur drapeau, ils sont là pour se faire du plus
- mais encore ?
- j'escomptais kidnapper Federer
- vous étés sérieux !
- ça s'appelle du racket !
- très bien, une autre question, embarrassante cette fois, mais déterminante pour le choix des électeurs suspendus à votre réponse, attention, : êtes-vous plus missionnaire où plus levrette ?
- je suis un peu des deux, mi lapin mi missionnaire
- une dernière question à l'arrache : une idée pour sortir de la crise ?
- votez pour moi et vous le serez !
- Mais, les électeurs ne peuvent que voter en connaissance de cause !
- vous croyez ?
- vous me faites douter...en tout cas, je vous remercie pour cet entretien, vous étiez donc le dernier présidentiable que je recevais ce soir, et ma foi le plus excentrique dans sa présentation mais avec un discours qui se tient.
- Merci et aurevoir mr le journaliste !
- aurevoir mr le Clown !

- et bien Enfin un candidat à visage decouvert !
- j'avoue...
- merci pour ce bel interview, nous reviendrons plus tard sur les 19 autres pour qu'ils aient le même temps de parole
- merci !
- mais tout de suite, place au Sondage, avec le représentant de l'institut des flops :
- et bien, Il fallait si attendre, mr le clown recevrait la majorité des avis positifs des intentions de vote, environ vingt cinq pour cent des le premier tour, talonné par le fn, quinze pour cent, suivi de loin par les candidats de droite à égalité avec ceux de gauche, cinq pour cent, les cinquantes pour cent restant sont pour les intentions de non vote, la majeur partie des politiciens se dit outrée par la tournure des événements !
- merci, passons à un autre sujet, page sport, nous vous écoutons, quelles sont les nouvelles en tennis cher ami ?
- Et bien
Un royaume de bleu aux deux millards de gens
Mêlant obscurité et rouge conquérant
Craint la révolution des couleurs autour d'eux
Que l'ancestral dragon n'aille mordre sa queue
Quand 400 millions de chinois en folie
Vibrent à l'unisson des coups droits de Na Li
Dans leur chambre assignés les dissidents regardent
Les voisins s'exulter sous le rictus des gardes
En pleine partie de gain au Gold Farming
Pour s'arrêter soudain devant tous ces lemmings
Avançant raquette en main sur Hu Jintao
Prêt à servir balles reelles sur Xiaobo
Pendant que l'Occident applaudit le prodige
D'une Femme levant son trophé' qu'elle érige
Sans qu'ils aient monnayé un nouveau tgv
Pour le jardin des fonctionnaires haut gradés !
- Heu, oui, merci, bon info suiv Attendez ! Incroyable...
Nous apprenons de source sûre que le corps de ce candidat, Mr clown, a été retrouvé mort, ce matin, chez lui, mais écoutons un envoyé sur place :
- Bonjour, écoutez apparemment ils l'auraient retrouvé les mains attachées dans le dos, pendu avec une balle dans la tête et de l'eau dans les poumons, ' tout concorde à un suicide ' auraient établi les premiers éléments de l'enquête...
- bien, Nous vous tiendrons informer au fil de la journée !
passons sur une autre page sport, comment se porte le football féminin chère collègue ?
- Les japonaises sont championnes du monde !
Effaçant le cauchemard d'une énorme dette publique
À coup de transversales et de tacles rageurs
Onze athlètes japonnaises montent sur le mont Fuji
Avec sur leur drapeau une balle de soccer !
Même la suprématie alliant force et grandeur
De ces americaines superstar au pays
S'est inclinée au tir des pénaltys
Quand une gardienne dragonne avait le feu au cœur !
Et voici tout un peuple au chevet de leurs paires
Faisant de cette Cup une urne funéraire
Dispersant dans le vent l'affront fait aux nippons
Dont l'amère série de cataclysmes à terre
Entre des tremblements et des innondations
Marquera l'histoire et les conteurs Geiger !
- Heu, ok, je pense qu'il est l'heure de Mais non ! FLASH !
Nous rejoignons tout de suite notre correspondant depuis l'hôpital où a été admis mr Clown :
- Bonjour, je suis actuellement devant les urgences où de plus en plus de journalistes affluent par l'ampleur du scoop du jour, aux derneres nouvelles, mr le Clown serait entre la vie et la mort, nous attendons un communiqué de la part de son chargé de communication, mr Loyal,
- très bien, avez vous des news s'il s'agit bien d'un suicide ?
- ecoutez, je tiens à ma place et je dirais qu'il est fort probable que ce soit le cas, et ce ne sont pas les circonstances qui me diront le contraire, pendu noyé avec une balle, cela ne peut être qu'un suicide
- faisons confiance à ce que l'on nous dit de dire, avez vous pû vous approcher d'un de ses proches ?
- non pas encore, mais les trapézistes nous ont octroyés une interview exclusive des la sortie de l'hôpital, ils nous ont promis qu'ils allaient tout balancer, et sans filet
- trés bien, nous vous recontacterons après une page de pub
- à tout à l'heure !

Venez télécharger nos top sonneries ! Après Corneille, ' m'aimeras tu le jour après que tout le monde soit mort ? ', venez découvrir le nouveau titre de christophe mae, ' on est que des traces sous la route ' !

- ( ...soir je vais te faire ta fête ! )
- ( grand fou ! )
- Mais pardon chère collègue nous avons repris l'antenne et
- Ha oui oupss
- c'est l'heure de votre chronique cul
- turelle oui ! Aujourd'hui nous allons parler de l'émission des chtis à Ibiza !
- oui, très bien, c'est très cul
- turel oui ! aux dernières nouvelles
- Je vous interrompte ! Nous avons en liaison notre correspondant à l'hôpital où est actuellement reçu mr Clown ! Nous vous écoutons
- et ma chronique ?
- rebonjour les studios je me trouve à l'instant compressé contre la porte des urgences avec au moins cinq cent journalistes et une foule impressionnante de badauts et d'handicapés sortis de leurs ailes Il pardon il faut que il faut que
- oui nous sommes là !
- j'arrive à respirer je vois les infirmiers qui preparent des brancards en nous en nous regardant rougir contre contre la porte et
- tenez bon !
- j'ai envie de vomir à force d'être balloté dans tous les sens par cette cette foule à perte de vue ici
- venons en à l'essentiel ! Que se passe t'il ? nous avons vu arriver des tireurs de l'élite
- le le ...
- la liaison a été coupé ?
- non ça va mieux je suis toujours là aïe Merde mes pieds les gars !
- ( t'as qu'à aller aux urgences ! )
- pardon c'est un confrère de bfmtele il a reçu un micro dans le
- TRES BIEN, où en est donc la situation ?
- du micro ? Vous m'entendez bien ?
- Bon je crois que nous allons faire un point avant de revenir vers notre correspondant, en attendant accueillons mr Bourse, mr Bourse vous
- ( me cassez les pieds ! )
- mais coupez lui son micro bor
- et ma chronique cul
- vous verrez ça ce soir ! ( mr météo )
- TRES BIEN, un sujet sur usain bolt pour calmer tout le monde, nous vous écoutons :
- Les descendants d'esclaves filant à travers champs
Lui lèguèrent cette force que l'on a en fuyant
Quand Usain Bolt enjambe les records mondiaux
En mettant des coups de reins pour coiffer au poteau
La mort encagoulée en jogging tout en blanc
Croyant marquer la piste en neuf seconde huit cent
Quand elle se brûle les yeux de sa boulette de taille
L'ayant pris pour un pauvre et lent rastafari
Dès le départ fumée elle vit l'écart de classe
À peine déplié son sprint était de grâce
De colère elle claqua un nazi en dépit
Quand elle foudroya d'une hémorragie
En sa cuisse arrachée tel un javelot qui casse
La faucheuse s'en alla son quota lui suffit :
Un raciste dopé figé d'une grimace
De voir un black voler le mettre au ralenti !
- Mais qu'est ce que vous avez aujourd'hui avec vos sujets sportifs vous me Scoop ! Scoop ! nous avons des nouvelles depuis l'hôpital où je vous le rappelle mr Clown est rentré tôt ce matin, Vous êtes là ?
- bonjour les studios ! Scoop ! Scoop ! Le preneur de son a enregistré une interview de son collaborateur venant rendre visite à mr Clown, il tenait à nous laisser un témoignage bouleversant ! Ecoutez plutôt
- il était où le cameraman ?
- dans les vappes
- et vous ?
- j'ai une cheville de foulée
- et bien ! vous ne vous êtes pas fouler la cheville !
- bah si ?
- écoutons votre reportage !
- Bonjour, ce matin j'ai failli m'énerver au guichet de ma banque quand, pour un exceptionnel virement de 150 euros à l'intention de mon fils qui a son compte dans une autre banque concurrente de ma banque, le jeune homme m'a annoncé : Madame, le coût du virement est de Trois Euros et Cinquante Centimes....3.50 Euros....pour 150 Euros...Des questions ?
- Au micro de bfmtele : Comment avez vous réagis ?
- J'ai tout de même dit "Zut, ça fait très cher le virement et vivement une réforme des Institutions Bancaires en France...."
- au micro de Bloomberg : les 150 euros sont ils arrivés à votre fils ?
- désolé il est très ému, ( dixit mr Loyal ), nous ferons une conférence de presse dans la soirée, Merci
- au micro de bfmtv
- au micro de Bloomberg
- voilà nous n'avons pas plus de renseignement sur l'état de mr Clown...
- Dite bfmtele, il a réussi, lui
- c'est lui qui m'a foulé la cheville
- TRES BIEN, reprenons et nous essaierons après de bien scanner cette journée forte en émotion
- c'est ma cheville que je vais scanner !
- ( mais coupez lui son micro merd )
- Bon alors ! c'est bon maintenant pour ma chronique culturelle !
- désolé ma chère ! c'est l'heure sacrosainte de Monsieur Météo !
- ouais bah tu te scaneras tout seul ce soir !
- oui je et bien voyez vous c'est tout de suite à vous pour la rubrique culturelle !
- et ben nan ! Pour la peine J'ai fait un billet d'humeur sur le fn
- mais c'est que
- bienvenue au fn où l'on jette aux orties
chaque contestataire émettant son avis
voici le sort attendu pour ceux n'ecoutant pas
les ordres imposés comme un brave soldat
une seule méthode instaurer aux peureux :
diviser pour régner, quitte à mettre le feu
elle aurait une chance, en quittant, euphémisme,
son parti dont l'image est reliée au racisme
voir même xénophobe envers tout être impur
( enfin jugé ainsi par différence obscure )
comme certains dossiers sur leurs financements
dont certains légataires sont morts tous brusquement
en fait elle a perdu quelque part en Autriche
dès son premier pas au bal du troisième' riche
recherchant des contacts, des soutiens en finance
( chères' sont les signatures chère est la présidence )
pendant que préparait leur grand maître collard
une riposte auprès du conseil du savoir
afin de procurer des maires' que l'on nomine
le pouvoir de donner leur choix en anonyme
voici donc la vision d'un parti aux abois :
faire aller dans leur sens n'importe quelle loi
leur barrant le chemin vers l'accès qui préside
eux, déclamant, sereins, qu'il n'y eut génocide,
et les voici pointant du doigt ceux qui se vautrent
alors qu'en fait ils sont pire que tous les autres
pauvres leurs idées pour eux la politique
c'est récolter la peur par quelques polémiques
programme d'exclusion pour des français qu'entre eux
pour Tous des enfants blonds si possible aux yeux bleus
il ne manquerait plus qu'elle prenne pour gifle
sa non-invitation au sein du bal du crif
( là où se déhanchent les autres candidats
essayant de prêcher dans chaque électorat
leur plus belle promesse en ferrant des lobbies
mais allez donc aux bals de Gaza de Syrie
allez danser chanter sur des charniers où l'or
en Afrique attiraient les pilleurs de trésor )
mais revenons au thème avec lepen en France,
qui, sous couverts de signatures en souffrance,
se fait un coup de pub en stupide oxymore :
Un dictateur se plaint : sa liberté en tort !
- mais qu'est ce que vous avez tous aujourd'hui !!!


poeteric

Nombre de messages : 933
Age : 43
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique fiction

Message par poeteric le Lun 8 Oct - 20:46

vois donc l'été s'échoir s'écouler sur le sol
où l'automne arrosoir masse les feuilles molles
dans un ciel s'émiettant de nuages que liment
des flaques l'allongeant pour en faire leur abîme

écoute alors la pluie psalmodier ces idoles
pleurant sur leur reflet brouillé quand elle rigole
de les voir tous courir dans leur morne atavisme
afin de se mirer dans leurs fabuleux schismes

au cycle des saisons se survit la nature
quand l'homme et son pognon n'en fait qu'un tas d'ordures
voyant en leurs excès des vérités bancables

tant qu'une âme en vaut mille à l'échelle du monde
il n'y aura de paix dans ses dessous de table
l'arrangeant quand elle pille un cri de plus immonde.

poeteric

Nombre de messages : 933
Age : 43
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum