Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» compil de textes
Ven 15 Jan - 16:40 par poeteric

» Eros
Mar 26 Aoû - 13:09 par pendantce

» Premier Moment de l'Instant
Mar 26 Aoû - 13:07 par pendantce

» Amour Besoin
Mar 26 Aoû - 13:06 par pendantce

» Laissons Tout Reposer
Mar 26 Aoû - 13:05 par pendantce

» Etouffement
Mar 26 Aoû - 13:03 par pendantce

» Les goëlands
Mar 26 Aoû - 13:02 par pendantce

» Le Drapeau et le Paravent
Mar 26 Aoû - 13:01 par pendantce

» La Terre et le Propos
Mar 26 Aoû - 13:00 par pendantce

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


pensées du mois d'août où pan c'est du moi doute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pensées du mois d'août où pan c'est du moi doute

Message par poeteric le Mar 28 Aoû - 16:36

l'inégalité sera t'elle toujours une norme égalitaire ?

l'homme invisible serait devenu champion du monde de cache cache

Débat météo : les nudistes quittent la table

Info : Hulk mettrait à profit sa main verte chez jardiland

Noyade d'un romantique : il nageait en plein souvenir amer

soleil volatile/entre des espoirs solubles/saison désamour

une nuit s'épanche/entre les bras d'un soleil/étreinte déteinte

ciel teinte océane,vent d'écume de soleil, les oiseaux barbotent

Vend voiture hs : roule très bien quand on la pousse.

il regardait les pigeons sur le bitume comme il admirait les mouettes qui dansaient sur l'écume...

de la cabane de son balcon, il regardait les aventuriers monter dans leur buse pour leur safari urbain

Alors qu'une grue fait la girafe, un touriste ébaubi admire les voitures s'ingénuant à se balancer de feu rouge en feu rouge

leur sirène de libellule à fond, une escouade de pompière coccinelle filait fendant les rues en frôlant la foule d'un millepatte affolé,

avez vous trouvé un nom?-wii!-et c lequel?-bah:wii!-mais encore?-ça ne vous plaît pas wii?-jdirais oui si g le nom!-mais le nom c wii!-nan!-

omelette or not omelette : that is the bacon.

Lorsque s'immola son cœur par trop d'espoir brûlé, ses pleurs tombèrent sur le grill de son sourire autodafé

L'amour est un éléphant dans un cœur de porcelaine loll dicton de Limoges.

un rêve peint sur la toile d'une réalité,des oiseaux font du tourisme entre les rues bleues des gratteciel de brume qui s'épanchent sur eux,

les derniers bruits rasent les murs d'une quiétude nocturne. La ville aux cils de néons défi le néant, elle brave son regard sans fond,

plantant ses paillettes jusqu'à ce qu'il baisse les yeux,où que son cœur lunaire se mire sur sa peau d'une humeur brillantine.Aussi vrai que

les oreilles ont des murs, des gouttières clappent le sommeil des combattants de jour, alors s'agitant encore sur leur strapontin de bois.

Depuis son entorse du cœur, il ne se sentait pas trop à l'aise dans ses baskets...

l'enfer me ment

un peu tête en l'air et gourmand, il dégustait la vie comme un dessert volant

dix visions

macaque 40

la faim justifie les moyens

être nul aux échecs cela peut-être une réussite

bas dinés

Peut-on considérer le lys-en-ciment comme une fleur ?

vie aux lances

Le soir venu, il se dé-foule

Une ville qu'épate : Nouille York

un tollé rance

mou rire

les chars rognent

les arbres sont des pianos dont le vent accorde sur leurs branches les notes des oiseaux...

Sur les oreillers de tes fesses je vais te voler dans les plumes loll

Depuis sa bouche en cul de poule elle ne pouvait pas s'empêcher de mettre des heu dans ses phrases

dos page : face cachée des records à écrire en dessous du renom d'un sponsor.

Ce n'est jamais évident pour un écureuil d'entendre une oie cacarder

son discours était un fleuve pour ses bateaux

Ayant la tête en l'air elle lui proposa un puissance4, posant un avion dans une case de chemtrails, il mit un oiseau sur la case du milieu,

les vies dansent

Il fallait tout simplement y penser ! ( c'était évident ! ) Vivre reprendra des hauteurs dans ce monde en crise : il nous suffit juste de l

bizarre, se raser c'est barbant

il lui fouettait les reins depuis le bout de ses lèvres, elle ses cuisses étaient des menottes sur ses poignets d'amour,

le comble pour un nageur c'est de devoir passer une épreuve de repêchage

dans la prairie des étoiles, une sauterelle jupe fendue danse sous le regard de crickets excités, jouant les cariocas pour son seul plaisir.

pendant que la pollution en ville marchait sur des crottes de nez, il respirait à pleine narine l'air pur de la montagne...

Sa médaille dort sur le podium des oreillers : sa femme olympique, ayant couru après son bb battant tous ses records de course, se repose...

en général, les vampires rêvent de devenir riche comme rhésus

le ciel est une truie que tètent ses oiseaux

comme elle avait faim il lui offrit un bouquet de fleurs car elle lui avait dit qu'elle aimerait bien des genêts en paix...

assis en première place sous une tonnelle j'écoute la bronca de la pluie qui joue aux tambours du bronx

Faut il une écriture adroite pour utiliser un clavier anglais ?

un cœur à l'âme erre

l'émission l'amour est dans le prêt a t'elle du crédit ?

Sur l'échelle d'un frisson
La valeur de l'infini
Se mesure
Au pied pris

quelle époque où la plastique est plus importante qu'une âme et sa pensée esthétique...

en cette époque aux dents longues
où l'importance est son égo
l'amour est un king kong
sous le feu d'avions d'assaut

La mer s'enquéritDu poète envoléEntre idées vaguesEt écume rêveuse :
L'infini amaréLui remonte les nouvellesD'une étoileQu'il fait briller..

on se sent plus libre en enlevant sa cravate car on défait un nœud à la gorge

son corps en balancelle s'enroula dans le hamac de ses bras, l'herbe étoilée prolongeant l'effervescence de leurs baisers météores

la lune moissonne les nuages
et regarde pousser les étoiles
que vont brouter des avions
quand des tarmacs demain les traieront

JO : Mr Langue a eu la médaille d'or du plongeon dans la piscine de Mm Bouche

à ce qu'il parait lucky Luke était le plus grand éjaculateur précoce, d'où son surnom l'homme qui tirait plus vite que son ombre

les arbres adorent faire des ricochets en lançant des oiseaux sur la mer bleue du ciel

- Ho une étoile filante !
- Ha nan tu t'es fais flasher par un radar chéri !

dans un opéra à ciel ouvert
les crickets sont des chef d'orchestre
composant avec le vent violoncelliste
prenant les arbres comme archets

j'ai lu quelque part que quelqu'un qui aime faire ses devoirs n'est pas normal : pourtant j'adore faire mes devoirs conjugaux

j'en ai marre de ceux qui en ont marre, je suis anti-anti, les gens soulés ça me soûle, je suis contre ceux qui sont contre...

Mamans, ton bébé fœtal loi

sa vie n'était pas du gâteau malgré sa tronche de cake...

sept heure du mat je claque des dents mon dos est un hérisson de frisson ma tête est une anguille dans une botte de foin ( tu t'es vu qd t'as bu ?! )

Les dictateurs se coiffent au pétrole âne

il adorait plonger dans le décolleté du sourire de sa femme, visiter le paradis de sa poitrine où ses mains serraient celle de deux saints

sachant que la peau est une feuille de l'adn il aimait peindre des mots d'amour là où ses désirs faisaient claire fontaine

elle aimait courir toute nue sous la pluie de ses baisers...

laisse moi sourire avec tes lèvres

Il était tellement romantique qu'il appela son chat Badabada

il aimait tellement parler pour ne rien dire qu'il appela son chat Rabia

étant cleptomane il appela son chat Pardeur

c'est quoi mes conneries de nom félin !
rhoo bah ça j'ai dû prendre un coup de chat alors !

la griffe de l'amour c'est d'être félin pour l'autre

la serrure du plaisir
de la porte aux fantasmes
a comme combinaison
un livre sur le kamasutra

le soleil est le trompe l'œil du Temps

les nuages sont les cerf volant du soleil

le ciel triste pleure
une grenouille demanda pouCrôa
mon soleil est parti ailleurs
le malheur des uns fait le bonheur des autres je Crôa

les gouttes sont les raisins
des nuages tels des vignes du ciel
ce soir c la saison des vents d'anges
déversant le fruit de leur tonneau

il faut simplement se mouiller un peu pour jongler avec des perles de pluie

les bretelles ne sont plus à la mode car les gens se serrent de plus en plus la ceinture

sur le rocking-chair d'une poitrine
tétouillant un sein entre ses mimines
un ange a comme auréole
le visage de sa maman qui le cajole...

à ce qu'il parait il y a beaucoup de racket dans le milieu du tennis

moi je me sert souvent d'une pendule pour faire éplucheur, et vous ?

sur le front d'une église après le mariage des pouls on a toujours le droit à des jets de pellicules

ça m'inerve les torticolis

histoire de me venger j'ai attrapé un moustique et je lui ai saupoudré du poil à gratter loll

quand l'amour t'illumine il transforme ton cœur
en un lépidoptère entre yeux en lueurs

Je te le répète : J'ai horreur de me répéter !

les vampires dorment dans un cercueil car ils n'aiment pas s'endormir sur un pieu

en zone urbaine l'Homme croit que s'auto-alimenter c'est aller au Mac-Drive

le soleil nous prend pour son barbecue, l'homme est une grande saucisse, et sa rend leur mère guèze

devant la terre il parade
ses pastels comme des œillades
avec sa grande roue de feu :
le soleil est un paon bleu

un paon glandeur est il un paontouflard ?

ce monde est un puzzle où rien ne s'imbrique, tout se délite dans un bricàbrac où tous se braquent pour avoir l'air de casser des briques.

si vous êtes poisson et que votre femme aussi, et bien ça fait un bel aquarium

un homme bélier peut vite rendre sa femme chèvre

dans le désert de son cerveau il était son propre chameau

arrivé en vacance, on défait les valises de ses yeux,
mais une fois fini, quand on repart, on a du mal à les repréparer...

les clowns musclent leurs neurones en faisant distraction par jour

Sandale à la 1, recrudescence des pompes : On trouve encore abandonnées sur les routes des retours de vacance beaucoup trop de tong errante.

il voyait bien en elle à travers les nuages de ses yeux la lune hurler à l'amor, alors il s'enfonça dans sa forêt de cils en feu : l'orgasme

il n'aimait pas trop les devinettes sauf lorsque son cœur battait la charade ( mais non on dit chamade ! ) ( c'est bien t'as deviné )

dès qu'il avait un pépin il tombait dans les pommes : c'était sans fin

comme l'économie était au stère il trouvait normal de payer par chèque en bois

la femme de l'homme élastique l'appellerait ' mon chouchou '

il était tellement en manque qu'il s'acheta une corde à sauter

quand t'es mort, rassi, tu vas obligatoirement au cimetière du père Lachaise ?

si t'as l'esprit short c'est que tu n'es pas fute-fute

un inconnu qui vous agresse par derrière ça fait malotrus

les geeks adorent les pastèques

les gens hautains n'ont rien dans la ciboulette

pensez vous que ça ne tourne pas rond chez les gens carrés ?

y'a pas qu'avec des si(troen) qu'on mettrait Paris en bouteill(age)

la démocratie mondiale n'est qu'un mirage dans le désert des monarchies économiques

la politique : c'est promettre la lune mais en fait montrer ses fesses

dans ce monde et particulièrement dans les zones urbaines la solution proposée pour vivre ensemble c'est de le faire chacun dans son coin.

l'inégalité est bien devenue une norme égalitaire.

poeteric

Nombre de messages : 933
Age : 43
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum