Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» compil de textes
Ven 15 Jan - 16:40 par poeteric

» Eros
Mar 26 Aoû - 13:09 par pendantce

» Premier Moment de l'Instant
Mar 26 Aoû - 13:07 par pendantce

» Amour Besoin
Mar 26 Aoû - 13:06 par pendantce

» Laissons Tout Reposer
Mar 26 Aoû - 13:05 par pendantce

» Etouffement
Mar 26 Aoû - 13:03 par pendantce

» Les goëlands
Mar 26 Aoû - 13:02 par pendantce

» Le Drapeau et le Paravent
Mar 26 Aoû - 13:01 par pendantce

» La Terre et le Propos
Mar 26 Aoû - 13:00 par pendantce

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


À quai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À quai

Message par poeteric le Jeu 24 Fév - 5:03

Son ticket était trempé. il avait toujours eu un train de retard à cause de contre temps arrivés trop en avance. son ticket était trempé, ses traces d'oblitération s'évanouissaient entre ses yeux mouillés. comme le petit quai, non pas qu'il disparaissait lui aussi à travers son regard embué, le petit quai était trempé à cause d'une pluie d'été. Une de celle assez courte et fine pour l'innonder partiellement, avec de quoi faire slalomer les voyageurs. Bien des trains avaient filés sur ses flaques, comme bien des années tombent en quelques larmes. Les joues sont les quais de larmes que regardent filer des regards embués. le ticket était trempé, trempé par la pluie tapotant dans son cœur resté à quai. Le quai restituait ses pleurs en y mélangeant la pluie qui dégouline de ses yeux. Les trains filaient sur ses joues, en transportant les wagons de ses souvenirs, longeant le lagon du quai de ses pleurs. Sur le petit quai de son purgatoire, l'été perpétuel filait à l'horizon, son ticket était trempé, il restait là à se noyer dans le flot des wagons qui defilent sur les flaques. il est trop tôt pour disparaitre et filer vers le soleil à l'horizon, les souvenirs l'empéchaient de partir de sa flaque sur le quai de son purgatoire, faite d'une pluie de larmes.
dans son dufflecoat, parapluie ouvert à terre sur une flaque, les yeux ouverts sur son regard perdu, elle sentait l'emprise de ses larmes mouiller la pluie fine de cet enième été sans lui. Son ticket était trempé.

poeteric

Nombre de messages : 933
Age : 43
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum