Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» compil de textes
Ven 15 Jan - 16:40 par poeteric

» Eros
Mar 26 Aoû - 13:09 par pendantce

» Premier Moment de l'Instant
Mar 26 Aoû - 13:07 par pendantce

» Amour Besoin
Mar 26 Aoû - 13:06 par pendantce

» Laissons Tout Reposer
Mar 26 Aoû - 13:05 par pendantce

» Etouffement
Mar 26 Aoû - 13:03 par pendantce

» Les goëlands
Mar 26 Aoû - 13:02 par pendantce

» Le Drapeau et le Paravent
Mar 26 Aoû - 13:01 par pendantce

» La Terre et le Propos
Mar 26 Aoû - 13:00 par pendantce

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

      


Je Suis Malade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je Suis Malade

Message par pendantce le Ven 19 Mar - 8:47

Ils rêvent de nécroses enchanteresses
Ils paissent des forteresses roses
Desquelles il coule, tranquille et autrement
Pourtant dans le sens contraire de l'averse
Certes, une pluie de roses qui n'osent

Tâter, et dire bonjour aux hideux jardins
Consoler sans picot les anamorphoses
Les âmes se détachent de l'humain humain
Et dans un square sous-terrain bien bruns bronzent

Incapables de s'adapter à autre chose
Qu'à ce qui fourmille en leurs tristes desseins
Incapables, de ne fournir qu'à leurs ecchymoses
Mais de main en main l'esquive, presque malhabile
Du destin, ils peinent et resongent leurs songes

Incapables, de reconnaître le parfum de l'eau
L'odeur du fer, la senteur boueuse des sillons
Ils ne savent discerner le cacao de la merde
Et quand ils mangent des rillons ils disent : "
On mange des rillons ! "

Rions à la rillette ! Il n'est dans ce monde épatant
Pas tant d'âmes à l'humeur guillerette
Mais tant de tumeurs éclatantes
Qu'on en attend encore la blonde cirrhose ...

pendantce

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 21/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je Suis Malade

Message par poeteric le Dim 21 Mar - 17:01

au dernier picoti d'éclats anamorphoses
le ciel en des taches d'hémoglobine hors veine
envole les proscrits leur envelloppe close
au néant en bâche de leurs rumeurs humaines

sous les hideux jardins des tombes tâtonnantes
mangent les asticôts des lambris d'os défunts

quel square sous-terrain où poussent avenantes
les âmes sans échos reprenant nul chemin

rêve de nécrose : la Vie enchanteresse,
paissant dans la foule parmi des hurlements
où les champs opposent leurs roses forteresses
et leur sang qui coule tranquille et autrement


et la pluie des sens contraire à toute averse
chante apothéose dans un coeur : une essence


merci

poeteric

Nombre de messages : 933
Age : 43
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum